Comment faire un coffrage pour béton ?

coffrage pour béton ,fabricant de coffrage bois

Fabricant de coffrages bois spéciaux et sur mesures, Agil bois vous donne les conseils de base pour réaliser votre coffrage pour béton.


1 – Étudier le coffrage :

- Tout coffrage spécifique demande réflexion

- Étudier la pièce à coffrer, bien la visualiser, la dessiner, tenir compte des contraintes externes.

- Penser lors de la conception, coffrage, mais aussi décoffrage, ne pas omettre les dépouilles ou clefs de décoffrage.


2 – Le choix des matériaux:

a – L’ossature du coffrage spécifique :

- Sa conception définira entre autre le nombre et le positionnement des points de serrage ou de butonnage. (voir bas de page)

- l’ossature peut être réalisée en bois pour les coffrages de grande dimension ou, en panneaux pour les outils de petite importance.

- Pour les ossatures planes privilégier les planches, bastaings, ou madriers (ces derniers sont plutôt réservés aux gros ouvrages).

- Privilégier l’emploi multiple de petites sections, ceci génère plus de travail mais minimise les déformations du coffrage bois dans le temps.

- pour les formes galbées utiliser du panneau (contre plaqué ou aggloméré) facile à usiner.

b – La peau du coffrage:

Souvent réalisée en contre plaqué brut ou bakélisé

- Contre plaqué bakélisé : avec film de protection assurant la qualité et durée de vie du produit, défini en grammage .

Ce contre plaque est utilisé tel que, simplement cloué ou vissé (pour un meilleur rendu, mastiquer les têtes de pointes)

- Contre plaqué brut: oukoumé , bouleau, peuplier et autres.

Ce contre plaque est utilisé soit, tel que, ou reçoit une finition peinture, après ponçage et mastiquage pour obtenir une finition béton parfaite « brute de décoffrage »

- Penser lors de la fixation des panneaux coffrants à minimiser les impacts de pointes, agrafes ou vis afin de réduire le travail de finition.


3 – L’ étanchéité du coffrage bois.

Afin d’éviter les pertes de laitances, il est préférable d’ étanchéifier les jonctions entre éléments de coffrage, il existe plusieurs moyens :

- Simplement la réalisation d’un joint silicone lors de la fermeture du coffrage.

- La pose d’un joint « mousse » qui s’écrasera lors de la fermeture.

- la pose d’un joint spécifique (dit queue de sapin) s’encastrant dans une rainure.

- Il existe d’autres joints de raccord, en caoutchouc ou plastique permettant de créer ou un chanfrein, ou un quart de rond.


3 – Le serrage du coffrage ou maintient et appuis.

- Généralement réalisé à l’aide de bois de sections conséquentes.

- Positionner sur le coffrage les points de maintien, de serrage ou d’appui, de façon à ce qu’ils soient efficaces, tout en étant le moins nombreux possibles et ne gênant pas lors de l’utilisation du coffrage.

- Si des serrages traversants le coffrage sont nécessaires il est préférable de calepiner leur positionnement.


4 – Le plus: réaliser une note de calcul.

Elle peut vous faire économiser de la matière ou, vous évitez un coffrage qui se déforme ou éclate.


5 - Entreprise de coffrage bois spéciaux, AGILBOIS peut vous aider dans la réalisation de votre coffrage , plans de fabrication, note de calcul, usinage de pièces de bois pour un montage par vos soins , ou réalisation complète de votre projet.